BIO

PORTRAIT BENOIT GILARDONI - PEINTURE

Né à Paris en 1974, vit et travaille dans le 92

Diplômé de l’École supérieure d’arts graphiques Penninghen 1998

1996 première exposition personnelle, Centre culturel de Meudon, 92.
2005 exposition «Urban Mood», Crédit Municipal de Paris, Paris IVe.
2006 exposition «Vogue en ville, Crédit Municipal de Paris, Paris IVe.
2007 exposition «Énergies» Atelier de la Cartonnerie, Paris XIe.
2013 commande et acquisition Fondation Colas pour l’art contemporain
2015 salon Art3F, (Nantes). salon Smart AIX (Aix-en -Provence).
2015 exposition salon de la Société Nationale des Beaux-Arts, Carrousel du Louvre, Paris Ier. MÉDAILLE D’OR  du jury section peinture. 2016 exposition salon d’Automne, Avenue des Champs-Élysées, Paris VIIIe. 2016 exposition salon de la Société Nationale des Beaux-Arts, Carrousel du Louvre, Paris Ier. 2017 exposition personnelle « Itinéraire bis » à l’invitation de la Ville de Meudon (92) Centre d’Art et de Culture (3 mois). 2017 ARTHUS GALLERY BRUXELLES – 11 mai/ 7 juillet 2017

 

« Dans mon travail, je ne m’impose qu’une seule chose qui est de ne jamais fermer les lignes. » Pierre Alechinsky

Un nouveau voyage commence. De nouvelles lignes s’ouvrent dans le travail que Benoit Gilardoni présente aujourd’hui. À l’origine, quelques tableaux fondateurs, nourriciers, parmi les œuvres réalisées ces quinze dernières années.
Chacun d’eux marque un moment pivot d’une quête patiente, d’un dialogue ininterrompu avec la couleur et la matière, d’où le motif s’est absenté de lui-même en quelques années.

Paradiso (2011) est l’un d’entre eux. Il concentre les enjeux actuels du travail du peintre : une palette contenue, la combinaison des techniques et des matières pour une tension nouvelle de la forme.

Cette recherche est à l’œuvre dans les pièces réalisées entre 2014 et 2016, présentées ici. Une même ligne d’horizon les relie, un même souffle les anime.
Encre, peinture acrylique et vinylique: elles mixent l’eau et le feu, dans un jeu précis aux turbulences maîtrisées.

De la griffure au glacis, la toile et le carton sont les théâtres d’une dramaturgie intime, où l’œil est guidé, précédé par le geste.

Nocturnes mordorés, variations émaillées d’azur, sarabandes aux éclats sombres : chaque tableau est composé pour un seul regard démultiplié. L’esprit s’y installe comme chez lui, le parcourt comme une musique, jusqu’aux confins d’un espace qui s’ouvre à lui.

 Paradiso 50cm H / 41 cm L Acrylique /vinylique/ encres sur carton marouflé sur chassis bois 2011


Paradiso 50cm H / 41 cm L Acrylique /vinylique/ encres sur carton marouflé sur chassis bois 2011

 

 

Publicités

4 Commentaires

    • Benoit Gilardoni

      Merci , sachez qu’il est à découvrir au Centre d’Art et de Culture de Meudon pour 3 mois, toutes les informations sur mon blog! bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s